redirige vers la page accueil
Hervé BERNARD OMNES voix off comédien metteur en scène et auteur - adaptateur
 
  redirige vers la page des news redirige vers la page du cv redirige vers la page des photos redirige vers la page des contacts redirige vers la page des liens
redirige vers la page des voix off redirige vers la page theatre redirige vers la page cinema redirige vers la page des textes
image herve bernard omnes noir et blanc
 

MICROFICTIONS

Une série d'histoires courtes où l'auteur répertorie avec cocasserie les méfaits de notre société et pousse à l'extrême, tous les extrêmes que nous refusons de nommer.

Spectacle de l'Atelier 3ème année d'ARTS ET ACTIONS (web)
Les 28/29/30 juin et 1er juillet 2007 à 20h30.

Nul doute, Régis JAUFFRET est un peu zinzin, et beaucoup écrivain. Il n'écrit que délires et dingueries, méchancetés et horreurs, et tient le lecteur par la barbichette.
Avec lui, c'est lis ou crève, vois le monde tel que je le regarde ou dégage !
Régis JAUFFRET est libre, au risque d'en faire trop, de choquer, de déplaire - en ces temps de mièvrerie omnipotente, voilà qui est salutaire, et jouissif.

JAUFFRET, grand manipulateur d'imaginaire, grand exterminateur de la réalité, fait le catalogue de ses obsessions, petites infamies, grandes trahisons. Rien n'échappe à son regard sarcastique. Tout devient limpide, irrémédiable. En quelques phrases mine de rien puissantes, il ouvre les portes de l'enfer : est-ce ainsi que les hommes vivent ? Un vrai massacre.
Par la voix de ses narrateurs, l'écorché vif JAUFFRET dépiaute le genre humain dans toute sa décadence. C'est renversant de cruauté, de justesse, et parfois de tendresse.

L'auteur d'Univers, univers (Verticales, 2003) et d'Asiles de fous (Gallimard, prix Fémina 2005) fait du désespoir une raison de vivre "seuls les vivants peuvent espérer mourir" et une raison d'écrire. Jamais, pourtant, il n'oublie d'en rire. Ou de se moquer de sa stature : "Je ne suis pas un monstre, je suis un écrivain". Il plonge dans l'immonde, décrasse les clichés, et sans pudeur, avec acharnement même, revendique un peu d'amour.

Une microfiction, selon JAUFFRET, c'est une page et demie, pas plus, une petite histoire qui raconte beaucoup. Maître de l'attaque et de la chute, il va au plus pressé, à l'essentiel, à rebrousse-poil, par déflagrations anticonformistes, par frappes (phrases) chirurgicales. Ses narrateurs, il faut bien en convenir, ne nous ressemblent guère - quoique ...

Régis JAUFFRET a raison sur au moins un point : il n'est pas un monstre, mais un écrivain, et avec lui, on se sent moins seul face à la barbarie.

Avec : Camille AGOBIAN, Martin DESCOURTIEUX, Gaël JEZEQUEL, Abdelouahab NINI, Agata RABILLET, Hélène ROISIN et Nessim VIDAL
Mise en scène : Hervé BERNARD OMNES - Assistant : Nessim VIDAL

Retour haut de page